Chemin Faisant...

Forum catholique romain fidèle à la Tradition et à sa sainteté le pape Benoit XVI
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Article: la Grâce seule et Christ seul (justification)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patrick_qc



Nombre de messages : 15
Religion : catholique
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Article: la Grâce seule et Christ seul (justification)   Jeu 23 Fév - 17:05


La grâce seule et Christ seul
La justification, perspective catholique.

La doctrine de la justification divise les catholiques et les protestants. De fait, elle est au coeur de la réforme du XVIe siècle. L'on caricature parfois en disant que les protestants affirment le salut par la foi et les catholiques le salut par les oeuvres. Cela n'est pas exact. Dans ce court article, j'ai voulu faire le point sur cette doctrine puisque c'est l'une des raisons pour laquelle je suis revenu à la foi chrétienne catholique.

Un nécessaire retour à la Parole de Dieu

Le débat entre Luther et l'Église Catholique a comme point de départ une découverte. Un moine catholique re-découvre une doctrine catholique dans un livre catholique: la justification par la foi. Dans une lettre de saint Paul aux Romains nous pouvons lire: «La justice de Dieu s’est manifestée moyennant la foi au Christ. » (Rm 3, 21-22) Qu'est-ce que la justice? Elle peut être définie de cette façon: « donner à chacun ce qui lui est dû » selon la célèbre expression d’Ulpianus, juriste romain du III siècle. En ce qui concerne l'être humain, qu'est-ce qui lui est dû? C'est ce demander qu'est-ce que l'être humain à besoin pour vivre d'une manière pleinement humaine. La réponse des Écritures c'est que nous ne pouvons trouver ce qui est essentiel à nos vies dans la Loi. Nous avons besoin de recevoir quelque chose d'essentiel qui ne peut être donné que par Dieu d'une manière gratuite. Il s'agit de vivre de cet amour que seul Dieu peut nous donner et que l'être humain ne mérite pas. Luther venait de re-découvrir cette doctrine catholique selon laquelle l'être humain ne peut être son propre sauveur. Dieu seul pouvait payer le prix exhorbitant par son propre sang versé à la croix. Un don totalement gratuit fait à tous dans la grâce divine. Un don qui ne peut être que reçu dans la foi au Christ et à son Évangile. Nous devons abandonner nos péchés, l'illusion que nous sommes auto-suffisant et nous tourner vers Christ pour recevoir le salut. Ceci est la Bonne Nouvelle annoncée par Jésus.

Quelle Bonne Nouvelle en Jésus par son Évangile qui est au coeur de la vie de l'Église de Rome. Certains affirmerons que les catholiques ont renoncé à l'Évangile au Concile de Trente en déclarant anathème la justification par la foi « seule ». Cette affirmation est problématique pour plusieurs raisons. D'abord, comme nous allons le voir plus loin, la Parole de Dieu n'enseigne pas la justification par la foi « seule ». Ensuite, nous ne trouvons aucun Père de l'Église qui enseigne la justification par la foi « seule » par imputation légale. Même saint Augustin affirme que la régénération par le baptême est très important dans la justification dans son débat avec Pélage. Est-ce que l'Évangile n'aurait pas été compris correctement jusqu'au XVIe siècle au moment de la Réforme? La doctrine qui unit les catholiques et les protestants est la suivante: « Nous confessons ensemble : c’est seulement par la grâce au moyen de la foi en l’action salvifique du Christ, et non sur la base de notre mérite, que nous sommes acceptés par Dieu et que nous recevons l’Esprit Saint qui renouvelle nos cœurs, nous habilite et nous appelle à accomplir des œuvres bonnes. » (Déclaration conjointe sur sur la doctrine de la justification) Cela est suffisant, au delà des anathèmes respectifs, pour affirmer que nous proclamons le même Évangile.

Le salut par la grâce seule en Christ seul

L'Église Catholique a toujours affirmé que le salut est un don offert à tous les humains comme nous pouvons le lire dans plusieurs passages du Nouveau Testament: «  Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1Tim 2:4) et « Dieu vivant … est le sauveur de tous les hommes, surtout des croyants » (1Tim 4:10). L'offre du salut est universelle. Pouvons-nous gagner le Ciel par nos propres efforts? La réponse est négative. Par nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire pour obtenir le salut. L'Église enseigne: « Vu que l'initiative appartient à Dieu dans l'ordre de la grâce, aucun ne peut mériter la grâce initiale du pardon et de la justification» (Catéchisme par. 2010). Le salut est un don de la grâce de Dieu offert en Jésus Christ seul. Nous ne pouvons pas être sauvé par Bouddha, les saints, Marie ou le Pape. « ...Il n'y a de salut en aucune autre personne, car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné aux hommes, par lequel nous pouvons être sauvés » (Act 4:12).

Justification et baptême

Je quitte volontairement le terrain de la polémique pour montrer ce qu'affirme la Bible concernant la justification et la sanctification. La justification est impossible sans la foi:

Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des oeuvres? Non, mais par la loi de la foi. Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi. (Romains 3, 27-28)

Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ (Romains 5,1)

Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les oeuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la loi. (Galates 2, 16)

Ce sont les mêmes arguments que ceux présentés par Jésus aux Pharisiens qui désiraient se sauver par leurs propres actions (Luc 18:9-14). Nous pouvons nous demander quelle genre de foi est capable d'apporter le salut puisque saint Jacques affirme qu'il existe une sorte de foi, propre aux démons, qui ne peut sauver. (Jc 2, 19) Le salut provient d'une foi repentante (Lc 24:47; Ac 2:38; 3:19; 17:30; Rm 2:4; 1 Cor 7:9-10; etc.) qui s'accompagne du désir de quitter le péché pour entrer en relation avec Dieu qui est l'auteur de toute chose bonne.

Est-ce que saint Paul affirme que la foi seule peut apporter la justification? En lisant les lettres de saint Paul, nous découvrons le rôle du baptême (Rm 6, 3-4) par lequel nous participons à la mort et résurrection de Christ pour entrer dans une nouveauté de vie. Par ce sacrement, nous recevons une régénération qui n'est pas une oeuvre humaine mais divine. C'est Dieu qui est à l'oeuvre dans le baptême pour restaurer l'état de grâce perdu lors de la chute et transmise à tous le genre humain. Le baptême nous lave de nos péchés (Ac 22, 16). La justification ce n'est pas autre chose que de passer de « l'état de péché » à « l'état de grâce ». Saint Pierre dira que la baptême « vous sauve maintenant, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ » (1Pi 3,21 voir aussi  Jn 3,5; Mc 16,16) Après le baptême, si nous perdons l'état de grâce nous pouvonr recourrir à un autre sacrement dans laquelle la grâce divine est à l'oeuvre: le pardon (Jn 20, 22-23).

Le rôle des oeuvres: la sanctification

Le passage suivant de la lettre de saint Jacques semble être en contradiction avec l'enseignement de l'Église Catholique concernant la justification par la foi:

Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile? Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel? Tu vois que la foi agissait avec ses oeuvres, et que par les oeuvres la foi fut rendue parfaite. (Jacques 2, 20-22)

Saint Paul affirme la justification par la foi et saint Jacques affirme la justification par les oeuvres. Sommes-nous en présence d'une contradiction? En fait, les deux auteurs n'utilisent pas le mot « justification » dans le même sens. Pour saint Paul, il est question de passer de « l'état de péché » à « l'état de grâce ». Saint Jacques, quant à lui, utilise le même mot pour parler de la perfection dans la vie chrétienne. La justification n'est pas un acte accompli une fois pour toute. Dans la vie du croyant, elle se poursuit dans la vie de tous les jours. C'est ce que l'Église appelle la sanctification. La marche du chrétien vers la sainteté. Les oeuvres ne sont pas uniquement le témoin de notre justification mais participe à nous rendre plus juste. Saint Paul exprime la même idée lorsqu'il écrit aux Philipiens: « Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement » (2, 12). Une idée que nous retrouvons également dans la parabole du jugement dernier en Matthieu 25 où les brebis et les boucs seront jugés selon les oeuvres qu'ils auront accomplis.

Résumé de la doctrine catholique

1.En tant que pécheurs, nous recevons la justification (la grâce et le pardon de nos péchés) comme un don gratuit, à cause des mérites du Christ, et non sur la base de nos bonne oeuvres (ou de notre foi) en aucune manière.
2.La Révélation de Dieu nous enseigne que nous pouvons recevoir le cadeau gratuit de la justification par notre confiance, une foi repentante en Jésus Christ et par le baptême (ou, pour ceux qui ont perdu l'état de grâce après le baptême, le sacrement du pardon).
3.Une fois en état de grâce, nos bonnes oeuvres que nous accomplissons par la grâce dee Dieu ne sont pas seulement nécessaire, pour demeurer justifié, mais plaisent à Dieu et mérite des récompenses au Ciel (Mt 5, 12; 10, 41; Lc 12,21) parce qu'ils participent à l'amour et aux mérites de Christ qui sont infusés en nos âmes par le pouvoir de l'Esprit Saint. C'est ce que saint Jacques affirme lorsqu'il écrit que nous sommes « justifié par les oeuvres » aussi bien que par notre foi.
4.Il nous est toujours possible de perdre l'état de grâce, par nos péchés (mortels) par action ou par omission. Pour cette raison, nous ne pouvons affirmer avec une certitude absolue que nous allons mourir en état de grâce et entrer au Ciel. Nous devons faire entièrement confiance en la grâce et la miséricorde de Dieu. En même temps, nous devons être prudent et conscient de nos faiblesses qui peuvent mettre en danger notre salut. Nous devons sans cesse recourrir à l'aide de Dieu et, comme le dit saint Pierre, « C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. »(2Pi 1,10)

Conclusion

Il est évident que je n'ai pas épuisé le sujet ou abordé les dérives du catholicisme romain du XVIe siècle. Aujourd'hui, je crois que nous devons aller au delà des condamnations réciproques et puiser à cette source commune qu'est l'Évangile de la grâce seule en Christ seul. Catholiques et protestants nous sommes des frères en Christ. Il est temps de reconstruire des ponts et de travailler à l'unité dans la charité.

Sources:
La Bible
Message de Benoît XVI pour le Carême 2010, La justice de Dieu s’est manifestée moyennant la foi au Christ (Rm 3, 21-22).
Catéchisme de l'Église Catholique.
DÉCLARATION CONJOINTE SUR LA DOCTRINE DE LA JUSTIFICATION de la Fédération Luthérienne Mondiale  et de l’Eglise catholique.
Kreeft, Peter. “Justification by Faith.” Chapter 44 in Fundamentals of the Faith. (San Francisco: Ignatius Press, 1988), 277-281.
Faith, Works and Justification   by Brian W. Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Article: la Grâce seule et Christ seul (justification)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soyons serviteurs de tous et laissons le Christ, seul Maître, nous juger avec sa Miséricorde.
» Quand Angèle fut seule: étapes de la nouvelle
» COLOSSIENS - LE CHRIST SEUL VRAI CHEF DES HOMMES ET DES ANGES
» bebe de 6 mois et probleme de tétine la nuit
» Jésus-Christ, la seule valeur sûre!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemin Faisant... :: Nos forums :: Discussions-
Sauter vers: