Chemin Faisant...

Forum catholique romain fidèle à la Tradition et à sa sainteté le pape Benoit XVI
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La génération défroquée: Paul-Emile Roy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 337
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: La génération défroquée: Paul-Emile Roy   Mar 13 Jan - 21:33

Paul-Emile Roy publie sur la crise spirituelle et son désastre en 2012. Pas une seconde il ne soupconne qu'il a pu en être la cause, bien que reconnaissant sa propre "infidélité" , et au pire moment (1971). Surréaliste.
Ca lui retombe sur la tête?
-----

"Paul-Émile Roy agrandira son champ d’observation pour y joindre le pays en devenir à compter de la dernière décennie du millénaire, mais maintiendra, entre autres écrits, son analyse de l’amenuisement des comportements de foi.  Il s’interrogera sur l’homme nouveau dans Ruptures et permanences (2002), maintiendra le cap avec L’indéfectible espérance (2003), proposera de Revisiter le Christianisme (2004), invitera Dans (sa) grotte avec Claudel (2007), considérera Le christianisme à un tournant (2009), se réjouira de la publication tardive de sa thèse de doctorat intitulée L’évolution religieuse du Québec d’après le roman de 1940 à 1965 (2011), dans laquelle il étudie 397 œuvres de 235 auteurs, s’inquiétera à nouveau de La crise spirituelle du Québec (2012), avant L’affirmation chrétienne, suivi de En lisant l’Écriture sainte (2014), qui ne contient qu’une partie des quatre tomes qu’il préparait.

Dès 1978, dans son Croyant aujourd’hui, composé de huit chapitres, dont le premier s’ouvre sur « Le temps de la confusion », Paul-Émile Roy n’hésite pas à plonger dans le cœur du sujet et de se placer lui-même au sein de la crise que traverse l’Église.  Il prédit que cette crise n’a rien d’un « caractère provisoire [...] La moindre démarche de réflexion nous porte à croire que dans le brassage qui s’effectue sous nos yeux, il se produit quelque chose d’absolument irréversible. »

Le professeur de français au Collège Saint-Laurent était bien connu, bien en vue et estimé chez les pères de la Congrégation de Sainte-Croix qui iront même, au tournant des années 1970, l’élire au chapitre comme supérieur provincial.  Mais Paul-Émile Roy refusa cette charge d’administrateur.  Le pédagogue préférait enseigner.  Il quitta les ordres en 1971, se maria en 1973 et poursuivit sa carrière de professeur au même collège devenu cégep.

Encore au premier chapitre de Croire aujourd’hui, l’écrivain ajoute « puisque j’ai parlé d’infidélité, autant en parler pour vrai [...] moi qui ai été « infidèle » à mes « engagements », qui ai quitté l’état clérical dans lequel je m’étais pourtant engagé librement.  Et je sais bien que l’Église officielle ne me reconnaît pas le droit de parler, mais je trouve son attitude intolérante, ses prescriptions abusives et profondément opposées à l’esprit de l’Évangile. »  Le célibat obligatoire des prêtres, les difficultés occasionnées pour l’obtention des séparations matrimoniales, l’interdiction de faire usage de la pilule contraceptive pour régulariser les naissances et autres préceptes de la regrettable encycliqueHumanæ Vitæ de 1968, auront précipité les fidèles hors l’Église à maints égards."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 337
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: La génération défroquée: Paul-Emile Roy   Sam 7 Fév - 22:01

Le comble de l'inconscience:

Dans ses livres La crise spirituelle et Revisiter le xtianisme
l'auteur se plaint d'une certaine christianophobie et de la disparition de la notion d'àme, et lui qui est fanatiquement souverainiste et fortement nationaliste nous raconte que ce faisant le Québec s'est renié, en un réflexe de colonisé,  en épousant la vision du colonisateur qui regarde le colonisé de haut, incluant sa religion. Le Québec s'enfoncerait dans l'autodestruction en reniant son passé, entre autres religieux, ce qui bloquerait la fierté nationale et l'indépendance.

Pas une seconde il ne voit que la génération défroquée, et lui-même, fait la même chose, exactement comme les WASP ou les "orangistes" de jadis qui moquaient le sacerdoce catho, entre autre son célibat, et regardaient souvent de haut la position catho sur le "birth control". C'étaient là des positions angloprotestantes assez largement partagées bien que non unanimes. Ses désaccords doctrinaux vont dans la même ligne.

Et d'ou vient la disparition de l'àme, censurée jusque dans le missel francais de la messe de 1970 ou on traduit "sanabitur anima mea" (mon àme sera guérie) par "je serai guéri"?  Certainement pas des anglais, mais essentiellement de la génération défroquée et de sa théologie mondaine horizontalisante.

Pire encore il raconte dans ses livres que le marché est une religion sacrificielle, reprenant une thèse du plus grand crétinisme d'un théologien à la page. Or le marché c'est la consommation ou l'échange pour la consommation, et la consommation est directement opposée au sacrifice, qui est renoncement, et qui ne va certainement pas dans le sens matérialiste.  Maladie mentale de voir un lien consommation-sacrifice (impliquant ascèse).

Enfin son défroquage était particulièrement grave, en plein dans la pire période, début 70, au milieu des bestioles de cegep, juste après avoir été élu provincial des csc. Ce cas n'était pas unique, c'est arrivé chez les csv et même chez un ex directeur du grand séminaire de Québec.

L'aveuglement de Roy a quelque chose de pathologique. Trop tard, 40 ans plus tard, pour se lamenter. Le temps des factures est venu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 337
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: La génération défroquée: Paul-Emile Roy   Jeu 18 Juin - 20:42

Paul-Emile Roy, Libres dans la foi, fides , 1968. 85 p.

Ce livre est très intéressant en ce qu'il précède 3 ans le défroquage et de 2 ans l'élection au provincialat (refusée), ce qui est un épouvantable symptome de décadence. Un témoignage effroyablement pathologique, tellement monstrueux que le rire nous prend devant tant de maladie mentale postconciliaire de la période...
----

7 Le Xt n'est pas venu pour nous embêter

--la relizion cucu zoie et partaze se profile...


16 (les religieux : nous ne savons pas ou nous allons, nous nous en plaignons, alors que nous devrions nous en réjouir)

--se réjouir de la confusion? Pathologique, et plus encore si ce genre d'esprit est élu provincial par le groupe...


17 (combien de religieux, au nom de leurs règles... se sont imposés...de costumes qui les dépersonnalisent....
Il faut rejeter violemment tous ces masques, toutes ces caricatures)

--Peut-on parler plus à-propos de génération défroquée, comme le titre du livre de F. Charles?


30 la vie religieuse devrait etre la forme de vie la moins régie par des règlements et des lois
(L'Esprit va s'occuper de tout...)

--Oh boy! Antihistorique. Et l'Esprit va nous guider! En 68... Le défroquage de l' intérieur est déjà là.  Décadence inévitable.


31 (autorité absolue des supérieurs...  déviations....radicales
53 (terme...supérieur... pourquoi ne pas le reléger aux oubliettes
(animateur etc.)

--Les pathologies sont là. La génération défroquée prépare son cercueil sans le savoir.


61 la mentalité des jeunes d'aujourd'hui, dans ce qu'elle a de plus sain et de plus généreux, ne peut s'accomoder des schèmes institutionnels. La génération présente est essentiellement subjectiviste. On n'y peut rien et on n'a pas à le regretter. ....Les générations se valent... il serait utopique et chimérique de s'imaginer que les jeunes d'aujourd'hui...vont accepter de se plier aux normes traditionelles la la vie relilieuse

--NON, les générations ne se valent pas, c'est une affirmation totalement gratuite. Il était criminel de plier devant la bestiole de cegep, il fallait tenir bon la rampe contre vents et marées. Et ce sont justement des jeunes de la période qui ont poussé Mgr Lefebvre à la fondation de la fsspx, et qui ont aussi favorisé la naissance des communautés nouvelles.
les gaffes de l'A. sont transparentes.


62 (ils préconiseront le risque, l'aventure, le changement sous toutes ses formes
63 (grandes options sans cesse à refaire...à redéfinir... vie religieuse est un projet à réaliser au jour le jour
65 (ils répugnent à demande la permission pour la moindre dépense...Leur pauvreté consiste moins à ne pas dépenser qu'à...partager

--Narcissisme consumériste, point. A couvrir de mépris.


73 (C'est par une méfiance maladive de la liberté que nous avons plus insisté sur le renoncement à notre volonté que sur l'appel à faire la volonté de Dieu

--Novlangue qui veut couvrir les pathologies. ON veut plier la volonté divine à la sienne, devine pourquoi en 68...


74 (des hommes en robe...nous pouvons en rire maintenant , pcq les jours de la mascarade sont comptés

--LA génération défroquée. J'espère qu'ils continuent à en rire en 2015, en coma dépassé, écrasés par la providence...


76 ("les jeunes nous échappent"...heureusement...car ce serait à désespérer de l'Eglise...nous ne sommes pas là pour amener les fidèles à nous
77 (jeunes religieux... contre toutes les formes d'intoxication religieuse dont ils ont souffert... il faut hâter ce mouvement

--Fou braque. Explicitement contraire à la mission et allant vers les pires travers du jeunisme. Pas de pire décadence possible. La mort est promise...


79 (si nous vivons l'évangile nous nous distinguerons...nous seront différents)

--Alors ce sera une  coupure du monde aussi.  Ca contredit son propre message, car pourquoi pas une cloture religieuse et un habit religieux allors?


83 (il vaut mieux pécher par excès de liberté - si tant est que cela soit possible - que par excès de contrainte... on étouffe dans les communautés... on a misé sur des structures plus que sur l'esprit

--La pensée magique. Comme s'il n' y avait pas de fondement empirique-historique pour ce qui existe.  Et cette impossibilité de pécher par excès de liberté!!! Des religieux!  Dieu rend fou ceux qu'il veut chatier... qu'il veut exterminer (en tant que religieux).


-----------

Je ne me souviens plus d'une horreur aussi totale que ce livre, qui par le fait même est un document de toute première valeur, et qui plus est par un CSC qui allait être choisi provincial de son ordre dans les 2 ans.
Tout le désastre des religieux de 1970 est là.


Dernière édition par ChristianK le Dim 31 Jan - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 337
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: La génération défroquée: Paul-Emile Roy   Ven 8 Jan - 22:49

Paul-Emile Roy, Croyant aujourd'hui, St Laurent, Ed. Bouleau, 1978. 89 p.


C'est 1978, 8 ans après le défroquage les pathologies se réorientent sur certains points mais ne diminuent pas. Livre intéressant quand même , bien que n'ayant pas la valeur du document crucial, hyperimportant, publié par l'A. en 68.

-------------

14 (les gens qui parlent de religion sont légers... on a l'impression que nos parents auraient été étouffés dans un carcan serré de définitions dogmatiques et de prescriptions morales...je suis abasourdi... le message de libération est au coeur

--Abasourdi de quoi? De l'étouffement passé ou de la fausse perception qu'il y aurait eu étouffement? De toute facon l'A. se trahit car il n'y a rien d'opposé entre libération et carcan dogmatique (communication de la vérité) et moral (acquisition des vertus, même naturelles). A moins qu'on parle de libération satanique...



15 (pourquoi les institutions ecclésiales se meurent?;
incroyable que l'église-institution sait se passer de ses rebelles

--Quels rebelles? La fsspx est-elle incluse? La mort, ca se juge empiriquement, et elle semble du coté dce la génération défroquée en priorité.



16 (l'église fait écran à l'évangile pour beaucoup

--la génération défroquée aussi. Et peut-être le biblisme antidogmatique...



18 (sur les défroquages: ce style de vie n'avait plus rien de commun avec l'évangile...la fidélité matérielle à la parole donnée entrait en contradiction avec la fidélité à l'évangile

--et en 1950? Et de St Benoit à 1950, plus de 1000 ans? Les défroqués des 60s fidèles à l' évangile? Naiveté surréaliste....



21 (message sur sexualité n'a pas passé...mal formulé

-et en 1931, avec casti connubii? ca passait pas?


22 (la foi n'a rien à voir avec la vie sexuelle;
l'Eglise officielle a pris ses petites théories pour des vérités d'Evangile...l'enseignement de l'Eglise se fait usurpateur

--Le défroqué devient protestant...
Et l'adultère des commandements, c'est la vie sexuelle...



23 (message...trop moralisateur. La foi n'est pas une morale

--Et le péché c'est pas une notion morale? IL veut dire que c'est plus qu'une morale. Trop moralisateur en 78, c'est la petite relizion cucu... Et la distorsion perceptive issue d'une sorte de maladie mentale.



24 (les jeunes la rejettent pcq ils ne se doutent pas du message de sa mission

--Autre hypothèse: des bestioles de cegep des ans 70...



25 ce n'est pas l'Evangile que les hommes rejettent)

--totalement gratuit. Ca peut l' être, et souvent.



25 (scandalisés par le célibat des ptres

--!! défroqué!


25 (des ptres mariés ne peuvent enseigner en fac de théologie, c'est scandaleux

--excrémentiel et délirant, surtout quand on pense au scandale de l'époque à la fac de Mtl. Le pire type de de défroqué, en voie d'élimination. Même André Naud, pss, disait que le défroquage qui déclencha le scandale manquait de décence.



35 (en quelques années les religieux ont abandonné...et pour plusieurs, leur existence a perdu toute signification. J'étais un de ceux là)

--Son discours est lié à ca. C'est d'une honnêteté admirable de le dire. Je m'incline. IL est crucial de chercher le pourquoi de cet abandon, dans les différents éléments de la crise postconciliaire locale.



40 (3 libérations:
-suivent évangile avec distance de l'église
-abandonnent toute religion organisée pour une religion personnelle
-rejettent toute religion

--Il est absolument significatif que ces phénomènes soient vus comme libérateurs plutot que comme les péchés les plus mortels, passibles des pires supplices éternels.



43 (rejet de tout héritage religieux du québec: suicide culturel. Masochisme et saccage;

--le saccage ne concernerait pas l'évangile pense-t-il, mais des formes soi-disant périmées; mais si le saccage atteint le fond, comme il le dit, c'est peut-être pcq la forme n'était pas séparable; on peut aussi se libérer du fond car la notion de liberté est ambigue, surtout dans la génération défroquée


44 nous n'avons pas besoin de l'église pour nous enseigner la morale

--crétinisme et naiveté de bestiole de 1970. On n'a pas besoin de l'Evangile non plus? Mais de toute facon il a dit que c'était pas de la morale...


48 (Eglise...lieu par excellence de la liberté humaine

--Religieux défroqué décadent; le dieu cucu qui libère librement des libertés à libérer. Va falloir payer la facture...


52 (l'église ne peut s'identifier à la paroisse

--Pensée magique tant qu'on n'a pas identifié clairement quelque chose de mieux et de fonctionnel.


58 pas de costumes spéciaux, pas d'institutions démodées

--quitte la pénitence ascétique; va pour la relizion cucu. Le mépris pourrait résulter.


59 (le théologien veut éviter le divorce avec le monde et donc se mue en religiologue. ils reprennent une liberté mais ne sont plus témoins)

--Et le lieu par excellence de la liberté, comme il disait plus haut?


62 (l'église aurait intérêt à tenir compte des...insurgés de l'intérieur

--et la fsspx? incluse? Les recettes de défroqués sont très suspectes...


73 (cette uniformité universelle entraine la stagnation

--Ca a été l' inverse en liturgie : les petits clowns de la messe à gogo viennent de la flexibilité locale. La messe tridentine maintien sa qualité grace à sa rigidité.


74 (grosse patente dirigée par des petits vieux étroits d'esprit

--IL parle comme la bestiole de cegep de la période , Il descend au niveau d' Elvis Gratton. Pourtant il avait 50 ans.


75 (le pape devrait être le champion des libertés; mais il est asservi à un monde de représentations qui disparaissent

--comme le péché mortel, originel... Le monde à l'envers. IL pousse au pire type de mondanité, celle qui doit être combattue bec et ongles, celle d'Elvis Gratton. Champion des libertés de 1978 n'a rien d'évangélique. Les choses qui disparaissent sont les choses qui ne sont pas défendues bec et ongles.


76 (si elle est toujours sur la défensive...comment peut-elle jouer son rôle de ferment?

--sophisme. C'est empirique; seule l'expérience peut montrer que le ferment est lié ou non, dans une période, au système de défense antimondain.


76 (veut décentralisation)

--résulte en la messe à gogo. la Qualité liturgique est rare et doit être sélectionnée et défendue par une rigidité suffisante.


81 (il y aura rayonnement considérable quand les fidèles seront vraiment frères

--naiveté niaise de la relizion cucu émotive qui engendre le mépris


82 (le culte était un spectacle

--moins que la messe à gogo, surtout si le ptre fait face tout le temps.


83 (cette communauté sera de l'ordre du vécu, de l'expérience

--Oh boy! La zoie et le partaze...mon vécu, forcément émotif...


87 (l'église doit absolument dénoncer les injustices

--c'est pas de la morale moralisatrice ca?? Il a dit que c'était pas ca et qu'on n'avait pas besoin de l'Eglise pour ca...


88 (il faut attendre quelques décades que l'église d'hier meure et que la nouvelle apparaisse

--naiveté enfantine. C'est la nouvelle qui meurt, très vraisemblablement, celle , imaginaire, de la génération défroquée...
Pour la génération défroquée, pas de doute, elle meure: elle a autour de 80 ans en 2015.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La génération défroquée: Paul-Emile Roy   

Revenir en haut Aller en bas
 
La génération défroquée: Paul-Emile Roy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul-Emile Borduas, un renégat ou apostat de l'Art et de la Religion :
» Amérique Latine et théologie de la libération
» Amour Divin et libération spirituelle
» Alexandre Paul Emile Guiraudet
» Je pars dans le vent (Paul Emile Victor)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemin Faisant... :: Nos forums :: Discussions-
Sauter vers: