Chemin Faisant...

Forum catholique romain fidèle à la Tradition et à sa sainteté le pape Benoit XVI
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Normand Provencher, Il n'est pas trop tard, 2015.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 339
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Normand Provencher, Il n'est pas trop tard, 2015.   Jeu 7 Avr - 22:44

N. Provencher, Il n'est pas trop tard, Novalis, 2015. 107 p.




Trop de caractères de ce livre rappellent la génération défroquée (sauf l'usage des mots - absent - de gauche-droite et pourquoi  pas centre, comme chez Baum - défroqué), pour ne pas y classer l'A., d'ailleurs né en 38...

Il y a 10 ans l'A. titrait Trop tard?, ensuite il dit que le point d'interrogation semblait de trop, puis maintenant c'est Il n'est pas trop tard. L'A. semble confus , se chercher, ne pas savoir ou il va.
Ce livre ci souffre de défauts récurrents, surtout par omission; sa démarche n'est pas assez empirique, il ferme les yeux pathologiquement sur certains faits, il omet de considérer ce qui se passe ailleurs qu'au Québec, ne regarde pas les cathos immigrés ou les musulmans immigrants. Il ne considère absolument pas une mort démographique à terme, très possible. Alors à quoi rime, si une population disparait, analyser exclusivement la religion de cette population? Quoi de plus normal qu'elle meure?

-------------------

8 (Francois... Toute une surprise... le printemps commence, celui de l'Evangile

--Maladie mentale assez proche des pathologies de la génération défroquée. L'Evangile commence avec Vatican II etc.


10 (l'Eglise est infidèle si elle ne prend pas les moyens d'enrayer son déclin, et aussi d'évangéliser

--Alors il faut examiner soigneusement les moyens sans en censurer aucun, eg. convertir les pécheurs et fermeture sur le monde essentielle, au niveau local, et explicitement.


12 (en 1964, je n'aurais jamais pu imaginer la situation présente de l'Eglise

--Bravo, bien senti mais... faut aller plus loin dans le diagnostic


12 (depuis 2002 la situation est pire. Et on hésite devant les chemins d'avenir

--non. On hésite aussi devant les chemins de restauration partielle, le rejet du passé des années 70... Et le chemin des tradis, est-il exclu? Et leurs séminaires pleins , et leur vie religieuse féminine qui reprend?


12 (la restauration encouragée par Jean-Paul et Benoit n'a pas ouvert un horizon prometteur

--Evident qu'il ne VEUT pas voir. Seuls les séminaires pleins comptent, comme premier critère approximatif, pas les oblats au noviciat vide.
ET puis il ne souligne pas assez la résistance contre la restauration au niveau local, qui pourrait aussi être cause d'échec.
Le caté de 92 ne compte comme réussite que si les Gaillot l'utilisent activement en caté au lieu du biblisme.  Pour que la "restauration" marche il faut qu'elle soit suivie, il ne faut pas de Gaillot qui poussent en sens inverse. Et ce sont des Gaillot qui avaient davantage le controle de la caté nationale...


16 (quel est le message de l'abandon de la pratique?

--Les imprudences de la Réforme liturgique et la messe à gogo.


16 (POurquoi l'Eglise est elle si peu crédible et méfiante pour la modernité

--PCQ elle n'est pas assez méfiante. Les religions molles suscitent indifférence ou mépris. Et pcq la modernité est ambigue. La crédibilité dépend largement de la fermeté apologétique.


18 (ou sont les enfants, les jeunes familles à la messe?

--Y sont (à certaines conditions)  à la messe trindentine mon vieux, y compris à la FSSPX... Mais faut pas détourner le regard pour pouvoir le dire... Et c'est pour ca que les séminaires FSSP sont pleins et que le diocèse de Gatineau a eu 4 vocations néotridentines en 2015... GATINEAU... Je souligne...


19 (la confession disparait)

--le péché, ni mortel ni originel, n'apparait dans ce livre. Encore moins le purgatoire et l'enfer; rien que du cucu comme on va voir... Là est la réponse...
PS. A la FSSPX et FSSP, et quelquefois ailleurs, il y a toujours une file devant le confessionnal... Toujours les 2 yeux bien fermés sur les faits simples les plus observables...
Rien à voir avec la bêtise qui dit, comme l'A., que c'est une affaire de confession individuelle plutot que collective. La collective pourrait faire disparaitre davantage car paradoxalement elle est plus individualiste car moins exigeante, en lien avec les relizions cucu.


21 (les gens sont davantage prêts à payer pour des bâtiments que pour les agents pastoraux

--Je savais pas. Peut-être. Une piste: ca peut être un problême causé par la religion molle, donc plus indifférente. On n'a pas besoin de ces agents. Pour ma part je me méfis d'eux, la qualité du clergé postconciliaire inspire la méfiance malgré des exceptions, alors je n'ai tout simplement pas besoin de ses services et ne veux rien payer pour eux.


23 (certains agnostiques ne le sont pas vraiment; ils ont raison de rejeter le Dieu qu'on leur a fait connaitre et le système religieux qui va avec... je me sens loin des intransigeants

--Voilà! La relizion cucu zoie et partaze, la messe à gogo ou proche, la génération défroquée et Pie XII vu comme quasi antixtien.
pas d'autre mot que "maladie mentale de la génération défroquée" pour décrire cette pathologie, qui explique tant de choses, y compris ce qu'on appelle l'apostasie interne, le rejet d'une religion par elle même et l'épousaille avec ce qui la nie...
On retrouve en filigrane la même attitude (les défroqués ont raison) chez Paul-Emile Roy: http://catholique.exprimetoi.net/t165-la-generation-defroquee-paul-emile-roy

La question pratique-empirique essentielle va beaucoup plus loin que ses sentiments ("je me sens") sur la soi-disant intransigeance (quand on est ramolli, tout parait intransigeant, c'est relatif) , mais sur les liens entre intransigeance relative et séminaires pleins et compromissions relatives et séminaires vides. C'est une question de décadence, pas de sentimentalité...


23 (il est temps de reconnaitre le royaume de Dieu en dehors des murs de l'Eglise

--Ici la maladie mentale est plus grave car elle touche la perception des faits, le réel empirique, ce n'est même plus de l'idéologie. En effet, on fait ca depuis 50 ans, on a tué l'apologétique, et on ne fait que ca, reconnaitre ce que l'A. veut. Plus jamais on ne souligne le contraire, et MALGRE ce fait évident, l'A. continue de le percevoir.
Vraiment pathologique. Exactement comme de dire que l'enfer ou le purgatoire sont trop prêchés...


24 (les communautés de base sont une bonne chose, développent la vitalité

--ca se peut, faut voir au cas par cas. Mais pas un mot des communautés de base FSSPX... Extrêmement suspect, car elles en sont, incontestablement. Pourquoi cette myopie, détourner le regard? D'autant plus qu'elles sont tout à fait vivantes, avec rajeunissement spectaculaire...


26 (un théologien dit que l'évêque pourrait laisser toute autonomie à ces communes

--encore une fois La FSSPX a cette "autonomie". Silence radio de l'A.


27 (il est urgent d'avoir une créativité comme après Vatican II

--Refus absolu d'examiner même la simple HYPOTHESE que le désastre est venu de la créativité. Combien de communautés mortes par elle... (au moins à titre d'hypothèse)


28 (on peut penser à une messe domestique sans ptre

--Ce qui est bizarre encore une fois, c'est que indépendamment de l'orthodoxie théologique, l'A. ne voit pas que la mort est venue de là, ou de quelque chose qui y ressemble, la messe à gogo zoie et partaze, évidemment liée au consumérisme des troupeaux de l'époque....


29 (LISEZ BIEN) "on en est à la 2e ou 3e génération de baptisés qui ont pris leur distance...Ne sommes nous pas en train de récolter les fruits d'une pastorale confiée uniquement  au clergé depuis des siècles?"

--On se frotte les yeux: 60 ans c'est pas des siècles, c'est plutot, assez exactement, la vie de la pasto POSTCONCILIAIRE locale...
L'A. est tout simplement un fanatique radicalement incapable d'examiner la simple hypothèse d'erreurs pasto soit postconciliaire, soit conciliaire.  Ceci est anormal, pathologique.


30 (sacrements: il faut une ambiance de fête et d'intériorité

--FETE. Attention, ambiguité,  danger, relizion cucu-génération défroquée.
Garder la FSSPX par mesure de prudence...


33 (l'indifférence générale des fidèles aux vocations est anormale

--Elle dépend de l'indifférence provoquée par la censure des fins dernières et la destruction de l'apologétique.
Je suis totalement indifférent à la disparition de la génération défroquée et à la liturgie novus ordo "moyenne" (sauf exception). Ca ne me concerne pas, ne m'intéresse pas, et je ne veux pas mettre un sou matériel là-dedans...


34 (les scolasticats n'existent plus; dans les 2 séminaires diocésains du Québec, en 2014, 20 étudiants en théologie... pourtant on a beaucoup prié pour les vocations...

--Bien fait pour la gueule de ceux qui ont détruit les séminaires, la messe à gogo et la relizion cucu...
Plus précisément, prier ne suffit pas si on ne dit pas pourquoi on prie: le salut des ames, fins dernières en premier, avec mépris du monde nécessaire pour protéger le sens de l'extramondain. Prier ne vaut rien si on prie pour des séminaristes qui vont copier la génération défroquée.
Ensuite, l'A. est trop concentré sur le trou du Québec et ca bloque sa vision. Les dominicains de Washington, qui ont 80 scolastiques et 21 novices en 2010 (un record),, 16 cette année,  s'en vont depuis quelques années dans une direction diamétralement opposée aux dominicains du Québec, de Hollande etc... Or les USA c'est riche et tout aussi consumériste que le Québec.

http://catholique.exprimetoi.net/t177-les-dominicains-de-washington-ont-pris-le-virage

Quel aveuglement faut-il pour dire que la "restauration" a échoué au Québec! Elle n'a jamais eu lieu, donc n'a jamais été testée sauf partiellement dans des communautés nouvelles. Et d'ailleurs ca ne vaut rien sans restauration de la caté et des écoles cathos. comme chez les tradis.


37 ( il faut se demander pourquoi nos paroisses n'ont pas comme ptres un des siens

--Ben oui mon vieux, i faut. Dans les paroisses tradies, c'est le cas, pas de problème, surtout s'il y a une école à coté et des parents raisonnablement fermés sur le monde.


38 (familles brisées, scandales, peu de valorisation expliquent le peu d'attrait pour la vocation

--Alors pourquoi la FSSP a -t-elle 20 fois plus de vocations, proportionnellement, et 2 séminaires pleins en Occident riche?


38 (ses anciens élèves (!?), 25 ans de ptrise, sont encore les plus jeunes de leurs diocèse

--Soit la génération 68arde, qui s'inspire de la génération défroquée, soit celle qui la suit de peu, restent prisonnières des pathologies de la génération défroquée, laquelle est complètement inadaptée, contrairement, par exemple, aux néotradis, ou à tout le moins à certains d'entre eux. Ce sont de vieux vieillards qui ont la perception qu'ils sont jeunes, à cause de la déformation idéologique.
Par exemple, au hasard, la messe tridentine, en 2015, est d'une extrême nouveauté comparée à la messe à gogo...


39 (c'est peut être la fin d'une certaine forme de sacerdoce

--Ca  se peut mais faut pas se tromper de forme. Il semble que l'A. pense au sacerdoce d'avant le concile, ou de toute la période avant-après concile vue en continuité. Mais c'est peu vraisemblable, le plus vraisemblable c'est que ce qui meurt c'est le sacerdoce postconciliaire de 1970 (qu'il soit ou non conforme au concile). C'est le postconcile et ses gaffes qui meurt, la messe à gogo, l'ouverture (plus précisément l'omission de la fermeture), etc. etc.  Mais l'A. aura une extrême difficulté psychologique à creuser cette hypothèse, la plus vraisemblable....


43  (Au concile...les évêques étaient loin de s'attendre à une chute aussi grande des ptres et des valeurs xtiennes... Donc le concile n'apporte donc pas de solution aux vocations

--Allons, il est pas toujours aussi aveugle, il voit des petits éclairs. Pourquoi pas un pas de plus: le concile pourrait être cause (peut-être complexe, indirecte ) du désastre, non seulement ne pas fournir de solution; et le test de ca, ca pourrait être les tradis, entre autres, y compris la FSSPX (elle s'oppose à une part du concile et elle a des vocations). Pas un mot là dessus, bien sur...
Autre pt: si les évêques se sont trompés dans leurs attentes, pourquoi ne se seraient-ils pas trompés ailleurs? (excluant toutefois une erreur dogmatique ou doctrinale).


46 (la messe est primordiale et l'Eglise ne se donne pas les moyens de la célébrer

--Encore une fois, c'est ambigu. Il est très probable qu'il pense à des moyens qui ont déjà échoué, plutot qu'à ceux dont on voit le succès (FSSP). Le moyen de base est probablement (faut tester) la fermeture au monde, sans laquelle les meilleures qualités (générosité, bonnes intentions, etc.) sont insuffisantes et échouent. C'est pourquoi les religieux (OMI?) sont incapables de se percevoir décadents, pcq ils citent de nouvelles qualités, ou améliorations postconciliaires, qu'ils peuvent effectivement posséder. Eh bien la petite nouvelle, même s'ils sont bien sympa et admirables en certains cas, c'est qu'il sont décadents quand même et ils crèvent...


62 (il faut une transformation profonde

--rien de plus conservateur que ca, c'est la langue des ans 70. SAUF si ca inclut les transformations néotridentines, au moins à titre expérimental. Une transformation profonde pourrait être aussi (je dis ca comme ca sans nécessairement soutenir l'idée) une reconnaissance que le concile s'est magistralement trompé sur certaines points précis, d'ou le désastre.
Transformation est un terme général qui va dans toutes les directions.


66 (les gens tiennent aux valeurs du xtianisme: entraide, respect, soin des démunis,  mais c'est un humanisme vague

--A qui la faute bonhomme? Pourquoi ne tiennent-ils pas à l'essentiel: les ames éternelles, l'expiation, la pénitence, le mépris des occasions de péché?


66 (les funérailles deviennent une cérémonie d'adieu, un hommage, un souvenir; et le baptême une entrée dans la société

--Ben oui, devine pourquoi...
Rejoindre le monde mon vieux...
Comment peut-il ne pas voir le rapport entre le postconcile local, ses propres positions et ca? Ca dépasse l'entendement normal tellement c'est évident.


67 (la préparation aux sacrements ne laisse pas beaucoup de traces... en 92 on disait que la foi était sans parole, confuse, la mission réduite, la vie spirituelle faible.

--Aucun problème de ce genre chez les tradis, qui savent ou ils vont (avec d'autres défauts parfois sans doute). il y a un rapport direct entre la caté existentielle et christocentrique et émotive et ca.  Et la destruction de l'apologétique défensive.


67 (une ère post xtienne, comme si l'église avait fait son temps

--encore une fois, peut-être que c'est seulement SON Eglise, celle de 1970, qui meurt. C'est pas celle qu'il pense.


67 (Certains disent que le Québec a perdu son identité; pour d'autres c'est une occasion de changer. il est du 2e camp

--Pas toute la subtilité voulue. Il pense simplement: le Québec a rejeté l'Eglise, donc il faut changer. Mais il y a une autre hypothèse: le Québec ne mourra pas tellement pcq une part importante a opéré un rejet, MAIS surtout pcq l'Eglise locale a suivi et s'est rejetée elle-même, ou disons a rejeté son passé. Comme ce passé a créé le Québec, ce dernier ne lui pardonnera jamais, il risque de  lui cracher dessus avant de "mourir" (en un sens).
Ce n'est pas le Québec (les fidèles réels, pas la bestiole des 60s) qui a rejeté l'Eglise, mais elle-même. D'ou perte d'identité, indépendemment du bien fondé théologique. Autrement dit le Québec est essentiellement tridentin et l'histoire est comme ca, qu'on pense ou non que les réformes étaient nécessaires.
Ceux qui fondaient une religion dans les ans 70 vont bientot recevoir la réponse implacable de l'histoire, ou de la providence...


68 (la pasto enseigne trop des contenus, il faut partager une expérience

--Ne voit pas le rapport avec la "foi qui est sans mots"  comme il disait ci haut. Encourage la relizion cucu. Apologétique et fins dernières absentes.
Maladie mentale.
C'est absolument renversant de dire que la nouvelle caté a trop de contenu doctrinal, vue l'ignorance religieuse abyssale constatée. Tout pointe en direction inverse. C'est comme de dire que l'enfer , les supplices éternels, sont trop prêchés...


69 (l'enseignement de haut, avec autorité, ne passe plus

--Inconscience. Il ne passe pas pcq il est DEJA absent, il ne vient pas (AU NIVEAU LOCAL). On veut plaire, à l'avance et depuis longtemps.  Que l'enseignement revienne, comme chez les tradis, et il va passer, surtout avec la mort de certaines générations...


69 (il faut aussi du contenu mais adapté

--NON!  ca veut dire ramolli et ca recule, le contenu va disparaitre à moitié. L'adaptation c'est le contenu DEFENDU, prêt au combat contre l'erreur et l'occasion de péché. C'est l'adaptation dure, ou de fermeture, et SEULS les essais empiriques peuvent déterminer quelle adaptation est authentique (donc efficace, donc avec séminaires qui se remplissent)


70 (il y a une rupture entre le spiritual vécu par les gens et le dogme et la morale)

--c'est pcq les dogmes et la morale sont absentes et censurés. La rupture vient du recul et de la niaiserie  catéchétique. Il n'y aucun probleme chez les tradis.


70 (la messe a la reputation d'être ennuyante

--au novus ordo, oui. Pourquoi ne l'était-elle pas en 1920? Ou l'était-elle? l'A. doit répondre à ces questions...


70 (on a beaucoup investi dans la pratique des sacrements et l'enseignement de la morale. ON A FAVORISE LES DEVOTIONS

--Sur quelle planète vit-il? On a favorisé les devotions au temps de la messe à gogo? dans l'après concile? Quand entend on le mot "dévotion" en chaire?
Vraiment la maladie mentale postconciliaire, à ce point de distorsion perceptive élémentaire...
En plus, plus haut il a dit que la messe était essentielle...


70 (il faut favoriser l'expérience plus que les rubriques et règlements

--Porte ouverte à la messe à gogo et ses petits clowns. Presque toujours une chute de la qualité, justement pcq on n'est plus protégé par le respect des rubriques.


73 (il y a trop de credo, trop de morale, trop de doctrine

--le monde à l'envers. le dogme est systématiquement censuré, le mot n'apparait jamais. ne parlons pas de sa défense...


75 (les fac de théo sont menacées. il avait 80 étudiants dans les ans 70, ils sont 8-10, et éloignés de la culture xtienne.

--Bien fait pour la gueule des pires éléments de la génération défroquée. Quand on est décadent on meurt.
Pire encore il ajoute que ses cours consistent tout au plus en une solide catéchèse faute de préparation des élèves, ET IL DIT EN MEME TEMPS QUE LA CATE A TROP DE CONTENU DOCTRINAL!!!!! Et il ne voit pas le rapport... . S'il y avait trop de contenu comment ses étudiants pourraient-ils être ignorants à ce point?


79 (la baisse xtienne indique que la transmission de la foi telle que connue jadis est terminée

--NON. Elle marche très bien chez les tradis aux séminaires pleins.  Il faut préciser: TELLE QUE CONNUE DEPUIS LA NOUVELLE CATE (1966)


80 (certains disent que le foi est indéfendable devant la science et c'est un défi, il faut repenser la transmission

--ben pourquoi on a détruit la caté apologétique qui répondait aux objections points par points? La mauvaise transmission vient de la mentalité contre-apologétique du postconcile...
et de la caté emotive - existentielle (NON DOCTRINALE justement; et il dit qu'il y a encore trop de doctrine!!!


81 (on ne parle pas assez de la beauté

--le monde à l'envers: la pasto postconciliaire est principalement émotive et souvent cucu


84 (l'église parait dépassée. Ses tentatives pour paraitre moderne
font sourire

--Of course! Une religion qui cherche à être à la mode et ne pas être dépassée EST dépassée par définition, en cherchant à ne pas l'être PCQ C'EST CONTRAIRE A LA NATURE D'UNE RELIGION.
Les religions non dépassées sont celles qui se fichent de l'être , pcq elles savent que le monde est sous l'emprise du prince de ce monde...


85 (les jeunes ne connaissent pas l' Eglise d'autrefois et sont étrangers à celle d'aujourd'Hui. Ils sont portés à la dire ennuyeuse et contre la liberté

--conséquence normale du péché originel non combattu. ils sont animalisés. Un point très important passé sous silence: ces jeunes, jusqu'à 2000 ETAIENT CATECHISES, mais à la nouvelle caté. C'est la clef la plus évidente.
Ce problème existe peu chez les tradis, d'ou les séminaires si jeunes, aux vieux absents...


85 (ON donne parfois un oui timide au Xt, mais un non à l'Eglise

--Raison principale: l'Eglise a donné l'impression de dire un non à elle-même. La génération défroquée en rajoute dans la contre-apologétique...


85 (il y a un fossé entre les baptisés et l'enseignement et ils ne semblent pas en souffrir

--Ben devine pourquoi...  C'est une apostasie interne et aux causes surtout internes, pas externes (le monde fait son boulot de monde dit Fellay)


89 (l'indifférence gagne, la religion n'intéressse plus, et la caté ne peut traiter ca toute seule

--Exact il faut absolument l'apologétique, en partie antimondaine, celle qui a été détruite par les religions molles postconciliaires. Ensuite il faut observer l'Islam, une religion sérieuse , qui ne semble pas souffrir de cette indifférence, ou moins, faut voir.
Il est possible que seules les religions ramollies causent ou souffrent l'indifférence, pas les autres.


91 (Certains n'ont pas fait leur deuil et visent à la restauration

--ATTENTION!  Il pense constamment au deuil de l'Eglise de 1962, alors qu'il faut inclure celle de 1970, et peut-être davantage. Il faut faire le deuil de la messe à gogo, de la generation défroquée, des gaffes postconciliaires. ET pour faire ca le plus prudent est d'aller en direction contraire, vers l'intemporel, ou ce qui a fonctionné pendant des siècles.
DONC il y deuil et deuil.
En fait c'est relatif: il faut faire le deuil de l'idée qu'il faut faire le deuil de 1962.
D'ailleurs il est gratuit de dire que c'est lié à la xtienté: peut-être, quand on quitte la xtienté, la fermeture au monde deviant-elle plus urgente que jamais, pour être adapté efficacement.


92 (il faut courir sur les chemins comme les apotres.

--attention. Ils étaient hyperminoritaires donc certainement très fermés sur le monde par l'intérieur.


92 (c'est tout un programme pour les religieux

--C'est depuis qu'ils font ca qu'ils sont décadents!  La fermeture au monde est la première condition d'existence des religieux, nés du 1er millénaire.
Il s'enfonce dans le trou en répétant les gaffes de 1970.
Son seul point: il est vrai que si les religieux se ferment ca ne donnera rien si les laics, et surtout les jeunes, ne sont pas aussi fermés, contre le monde consumériste-médiatique


93 (nous n'avons plus les moyens des grands projets

--IL faut que les décadents disparaissent et que les séminaires pleins donnent leur mesure. La génération défroquée semble inconvertissable.


95 (le déclin pourrait donner une Eglise plus libre etc.

--langage de 1970 qui a déjà échoué. C'est l'Eglise plus libre qui meurt, justement. Un religieux sans règle est décadent.
Il est vital que ceux qui font le contraire de ce qu'il dit soient aussi libres et qu'un test empirique se fasse.


96 (pas d'évangélisation sans les laics

--Certes mais les vocations sont plus importantes. Si ells supposent une fermeture au monde nettement plus grande, il faut aller là, meme si on perd des laics.


101 (il ne faut pas regarder en arrière

--donc il ne faut pas regarder vers 1970, et surtout pas le désastre postconciliaire. Il faut se débarrasser de ca, et peut-être de certains aspects mondains du concile, déjà vieillis.


103 (citant le pape Francois) ne pas se renfermer dans des normes qui nous transforment en juges implacables

--Vrai en soi mais va dans la direction contraire de celle ou il faut aller: ca va vers la relizion cucu, la zoie et le partaze. Il faut aller vers la fuite de l'occasion de péché, la pénitence et l'expiation, sinon on tombe direct sous l'influence consumériste-médiatique, comme depuis 50 ans. les religions molles entrent en décadence.


103 (jusqu'à récemment un candidat à l'épiscopat ne serait pas accepté avec ce langage

--Francois est un jésuite sud-américain né en 1936...


104 (Eviter la tête de Carême ou d'enterrement

--encore la relizion cucu zoie et partaze, ou du sourire comme le dit la sociologue Hervieu-Léger. Il faut absolument discerner son lien avec le consumérisme mortel pour une religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 339
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Normand Provencher, Il n'est pas trop tard, 2015.   Jeu 16 Mar - 0:05

Je commente ci-haut:
-------------------------------------
34 (les scolasticats n'existent plus; dans les 2 séminaires diocésains du Québec, en 2014, 20 étudiants en théologie... pourtant on a beaucoup prié pour les vocations...

--Bien fait pour la gueule de ceux qui ont détruit les séminaires, la messe à gogo et la relizion cucu...
Plus précisément, prier ne suffit pas si on ne dit pas pourquoi on prie: le salut des ames, fins dernières en premier, avec mépris du monde nécessaire pour protéger le sens de l'extramondain. Prier ne vaut rien si on prie pour des séminaristes qui vont copier la génération défroquée.
Ensuite, l'A. est trop concentré sur le trou du Québec et ca bloque sa vision. Les dominicains de Washington, qui ont 80 scolastiques et 21 novices en 2010 (un record),, 16 cette année,  s'en vont depuis quelques années dans une direction diamétralement opposée aux dominicains du Québec, de Hollande etc... Or les USA c'est riche et tout aussi consumériste que le Québec.

http://catholique.exprimetoi.net/t177-les-dominicains-de-washington-ont-pris-le-virage

Quel aveuglement faut-il pour dire que la "restauration" a échoué au Québec! Elle n'a jamais eu lieu, donc n'a jamais été testée sauf partiellement dans des communautés nouvelles. Et d'ailleurs ca ne vaut rien sans restauration de la caté et des écoles cathos. comme chez les tradis.
----------------------------

En commentant "pourtant on a beaucoup prié pour les vocations...", j'ai mis l'accent sur l'objectif de la prière pour les vocations, savoir qu'il ne vaut rien de prier pour des vocations qui vont avoir le travail social en priorité et vont manquer de mépris du monde, p.ex.

Mais il y a un élément de plus: les circonstances de la prière.
En effet, les prières pour les vocations dans les diocèses et paroisses, ce n'est pas la même chose, p.ex., que la prière en famille avec les enfants (comme chez les tradis). C'est probablement la seconde qui va donner des vocations, certes par voie surnaturelle, mais AUSSI par voie naturelle. Les choses étant ce qu'elles sont, il est très probable que pour pratiquer la prière en famille il faudra, psychologiquement, une bonne dose de fermeture sur le monde, ET DONC c'est cette fermeture qui, indirectement, donnera de l'efficacité à la prière.

Encore une fois, il y a prière pour les vocations et prière pour les vocations, et faute de faire la distinction l'auteur ne peut pas aller au fond des choses et risque de fausses pistes.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 339
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Normand Provencher, Il n'est pas trop tard, 2015.   Sam 15 Juil - 23:06

Il dit:


12 (la restauration encouragée par Jean-Paul et Benoit n'a pas ouvert un horizon prometteur

--Evident qu'il ne VEUT pas voir. Seuls les séminaires pleins comptent, comme premier critère approximatif, pas les oblats au noviciat vide.
ET puis il ne souligne pas assez la résistance contre la restauration au niveau local, qui pourrait aussi être cause d'échec.
Le caté de 92 ne compte comme réussite que si les Gaillot l'utilisent activement en caté au lieu du biblisme.  Pour que la "restauration" marche il faut qu'elle soit suivie, il ne faut pas de Gaillot qui poussent en sens inverse. Et ce sont des Gaillot qui avaient davantage le controle de la caté nationale...

-------------------------------

Eh bien il semble que le diocèse de Washington, lui, ait suivi Jean-Paul et Benoit:
http://catholique.exprimetoi.net/t177-les-dominicains-de-washington-ont-pris-le-virage

Et le test semble , au contraire des paroles de l'A., évidemment et franchement prometteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Normand Provencher, Il n'est pas trop tard, 2015.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Normand Provencher, Il n'est pas trop tard, 2015.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il est trop tard...
» AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD...
» Avant qu'il soit trop tard un bon anniversaire à Ethan
» Prions avant qu'il ne soit trop tard
» Il n'est pas trop tard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemin Faisant... :: Nos forums :: Discussions-
Sauter vers: