Chemin Faisant...

Forum catholique romain fidèle à la Tradition et à sa sainteté le pape François
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ciel, purgatoire et enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ciel, purgatoire et enfer   Mar 24 Juil - 19:35

Ciel, purgatoire et enfer

Voilà un sujet important! On évite d'enseigner que l'être humain a été créé pour le Ciel mais qu'il peut se retrouver en enfer s'il demeure dans le péché mortel. Or, il s'agit d'un enseignement important puisqu'il concerne le salut de l'âme!

L'Église n'a pas été fondée par Dieu pour aider l'humanité à mieux vivre sur la terre, à lutter en faveur de la justice, etc. Même s'il s'agit d'oeuvre juste. L'Église a été fondé par Dieu pour amener les âmes au Ciel.

C_CEC a écrit:
Lorsque les temps furent accomplis, Dieu le Père a envoyé son Fils comme Rédempteur et Sauveur des hommes tombés dans le péché, pour les appeler dans son Église et pour leur donner d’être ses fils adoptifs par l’action de l’Esprit Saint et les héritiers de son éternité bienheureuse.


Selon l'Église, il y a 3 lieux où l'âme peut se retrouver après la mort.

Il y a l'Enfer:

C_CEC a écrit:
212. En quoi consiste l’enfer?

1033-1035
1056-1057

Il consiste dans la damnation éternelle de ceux qui, par libre choix, meurent en état de péché mortel. La peine principale de l’enfer est la séparation éternelle de Dieu. C’est en Dieu seul que l’homme possède la vie et le bonheur pour lesquels il a été créé et auxquels il aspire. Le Christ exprime cette réalité par ces mots : « Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel » (Mt 25,41).

Qu'est-ce qu'un péché mortel?

C_CEC a écrit:
395. Quand commet-on le péché mortel?

1855-1861
1874

On commet le péché mortel quand il y a à la fois matière grave, pleine conscience et propos délibéré. Le péché mortel détruit en nous la charité, nous prive de la grâce sanctifiante et conduit à la mort éternelle de l’enfer s’il n’y a pas de repentir. Il est pardonné ordinairement par les sacrements du Baptême, de la Pénitence ou Réconciliation.


Il y a péché mortel, lorsque 3 conditions sont remplis:

1) Matière grave

2) Pleine conscience (savoir que nous commettons un péché mortel)

3) Agir en toute liberté

Exemple, une femme catholique qui choisi, en toute liberté, de se faire avorter (matière grave) est en état de péché mortel. Dans, ce cas mieux vaut l'inviter à se repentir et à accueillir la grâce de Dieu dans le sacrement du pardon que la condamner.

Autre exemple, une jeune femme n'ayant pas reçu d'éducation catholique qui se fait avorter en pensant, selon sa conscience, qu'elle ne commet pas de péché... ne commet pas un péché mortel puisque la condition 2 (pleine conscience) n'est pas remplie. Elle commet tout de même "objectivement" un péché.

C_CEC a écrit:
On ne peut cependant imputer à la personne le mal accompli par ignorance involontaire, même s’il reste objectivement un mal.

On pourrait objecter qu'il vaut mieux demeurer dans l'ignorance pour éviter le péché mortel. L'Église enseigne, au contraire, l'obligation - pour le croyant - de former sa conscience. Un péché est toujours une offense faite à Dieu et le chrétien cherche à ne pas offenser Dieu. C'est pourquoi il aura le désir de former sa conscience afin d'éviter tout mal. Tout en sachant que Dieu seul est parfait. Commettre le péché est humain, ne pas se relever c'est là le danger. Dieu en son Amour accorde le pardon à tout ceux qui se confessent d'un coeur sincère.

Reste le Ciel. Il est ouvert à tous. L'entrée au Ciel est précédé par le "jugement particulier".

C_CEC a écrit:
208. Qu’est ce que le jugement particulier?

1021-1022
1051

C’est le jugement de rétribution immédiate que chacun, à partir de sa mort, reçoit de Dieu en son âme immortelle, en relation avec sa foi et ses œuvres. Cette rétribution consiste dans l’accession à la béatitude du ciel, aussitôt ou après une purification proportionnée, ou au contraire à la condamnation éternelle de l’enfer.

Le chrétien est celui qui désire, pour soi et les autres, le Ciel.

C_CEC a écrit:
209. Qu’entend-on par « ciel »?

1023-1026
1053

On entend par « ciel » l’état de bonheur suprême et définitif. Ceux qui meurent dans la grâce de Dieu et qui n’ont besoin d’aucune purification ultérieure sont réunis autour de Jésus et de Marie, des anges et des saints.

Il est possible par une participation aux sacrements, les indulgences (voir autre fil sur le sujet), l'aumône et les oeuvres de pénitence d'éviter le purgatoire. En effet, il s'agit d'un lieu de souffrance:

CEC a écrit:
1054 Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie de Dieu.

Sur le sujet, j'aimerais rappeler cette citation de saint Josémaria déjà mentionnée par Elise sur le forum:

Forge, 1046 a écrit:
Devant la douleur et la persécution, une âme disait avec un grand sens surnaturel: "je préfère être maltraité ainsi plutôt que d'être maltraité au purgatoire!".

a+

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
 
Ciel, purgatoire et enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfer,Purgatoire,Paradis selon le Père GUY GILBERT
» Le ciel et l'enfer par Allan KARDEC (PDF)
» Un Prêtre a vu , le Ciel,l'Enfer et le Purgatoire
» Le Ciel et l'Enfer d'Allan Kardec
» Notre destinée finale: le Ciel ou l’enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemin Faisant... :: Nos forums :: Discussions-
Sauter vers: