Chemin Faisant...

Forum catholique romain fidèle à la Tradition et à la papauté
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -48%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
68 €
anipassion.com

 

 Mythes et faits autour de l'homosexualité

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Mythes et faits autour de l'homosexualité Empty
MessageSujet: Mythes et faits autour de l'homosexualité   Mythes et faits autour de l'homosexualité EmptyVen 13 Juil - 13:06

10% de la population est de tendance homosexuelle

Le chiffre de 10% est utilisé pour justifier certaines demandes. Il est vrai que nous devons toujours condamner la discrimination et l'intolérance. Cependant, s'agit-il d'une minorité aussi importante que le suggère les activistes?

Selon statistique canada (enquête, en 2003 auprès de 135,000 répondant, jugée fiable par le démographe Pierre Turcotte):

1,3% chez les hommes, 0,7% chez les femmes.

Le même type d'enquête a été réalisé aux États-Unis. On l'obtient des résultats semblables: entre 1,4% et 2,8%.

On peut affirmer, sans trop se tromper, que de 1% à 3% de la population est de tendance homosexuelle. Il ne s'agit pas d'un phénomène aussi courant qu'on le suggère.

L'homosexualité est innée

Plusieurs affirment que la tendance homosexuelle est innée. Cependant, les chercheurs affirment que l'identité sexuelle - y compris la tendance hétérosexuelle ou homosexuelle - est construite.

Parmi les chercheurs qui discréditent l'opinion répandue selon laquelle l'orientation sexuelle est dépendante exclusivement (ou d'une manière importante) de la génétique l'on retrrouve: Money (1987), Master, Johnson et Kolodny (1985), Karlen (1971) et Landolt (2004).

Il apparaît aux chercheurs que la tendance homosexuelle est acquise pendant l'enfance et cristallisée à l'adolescence.

La tendance homosexuelle n'est pas réversible

Plusieurs affirment que la tendance homosexuelle n'est pas réversible. Puisque cette tendance est acquise les chercheurs ont montré comment elle pouvait être corrigée.

Je dois souligner tout de suite ceci: pour plusieurs personnes la tendance homosexuelle ne cause pas de difficulté particulière. Ainsi, la suite de ce message ne s'adresse pas à eux.

Pour un nombre important de personnes homosexuelles, leur tendance est source de blessure et de souffrance. Refuser de leur proposer une démarche de guérison qui pourrait corriger cette tendance et permettre à ces personnes d'être plus heureux est injustifié.

La thérapie tentera de trouver les cassures qui ont fait naître la tendance homosexuelle. La thérapie tentera aussi de voir si la tendance hétérosexuelle est présente et peut être fortifié.

Ainsi, plusieurs personnes ayant suivi de telle démarche avec des thérapeutes qualifiées ont été capable de s'épanouir dans l'hétérosexualité.

Cependant, l'attirance envers des personnes de même sexe reste souvent présente. Il s'agit d'accepter la bisexualité et, surtout, de la communiquer avec celui ou celle qui partagera notre vie.

La négation de la tendance homosexuelle n'est pas une attitude saine. Tout comme le passage à l'acte homosexuel n'est pas une solution en-soi.

La thérapie doit aussi déterminer s'il est possible de corriger la tendance homosexuelle. L'efficacité des thérapies est entre 65% et 90% selon le profil de la personne homosexuelle.

Source pour cette dernière section:
Jeffrey Satinover, Homosexuality and the politics of Truth, 1996.
Master et Johnson (1984)
Études du dr Marie-Paul Ross.
Étude du dr Joseph Nicolosi (1997).

amicalement, Patrick.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mythes et faits autour de l'homosexualité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemin Faisant... :: Nos forums :: Discussions-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser