Chemin Faisant...

Forum catholique romain fidèle à la Tradition et à sa sainteté le pape Benoit XVI
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 article-livre de Bernard Sesboue s.j.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ChristianK
Admin


Nombre de messages : 339
Religion : catholique
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: article-livre de Bernard Sesboue s.j.   Mer 16 Déc - 22:44

sur ce forum je fis les commentaires suivant sur un livre de Sesboue:

http://forum.la-croix.com/view.php?bn=infos_vatican2&thread=1252541423&st=0

-------------------


"je vous encourage vivement à lire le petit livre (133 pages)*
de Florian Michel et Bernard Sesboüé sj <Anatomie d'un schisme"
qui ferons (peut être?) "tomber" certaines de vos certitudes "


REPONSE

je connais un peu Sesboué et je soupconne à l'avance que l'analyse se situera trop au premier degré, i.e. trop... "lefebvriste". On sait que les lefebvristes se plaignent surtout à propos d`oecuménisme, de liberté religieuse et de collégialité. Or ce sont des quasi-faux problèmes, ou des problèmes secondaires. Ce ne sont sont ces choses qui ont crevé les séminaires et vidé les églises. C`est sur d`autres pts que les lefebvristes ont raison, sans toujours bien le voir ou les mettre au tout 1er plan.

................

C'est bien ce que je pensais. D'abord Sesboue ne donne rien d'autre en ce livre qu'un article de 2007 (revue Etudes) sur l'IBP. Il se contente de livrer de facon intellectuellement honnête mais totalement au PREMIER DEGRE l'histoire du lefebvrisme depuis 1970.

Quelques remarques:

-bon prince sur les concessions à la tridentine, il concède de même du latin avec la messe Paul VI de temps en temps, alors que pour le concile c'est l'inverse (le francais est une concession, en tout cas certainement pas le latin grégorien...). Le latin à la messe Paul VI n'a rien d'une concession, rien... sauf situation pathologique et anormale venue de la génération défroquée...

-Sur la violence du manifeste de 1974 par Lefebvre, il oublie qu'elle a été vraisemblablement provoquée par les 2 Belges de génie (Onclin, Deschamps je crois) qui se sont trouvés visiteurs apostoliques à Econe (Les choses se sont beaucoup mieux passsées avec le Card Gagnon dans les ans 80s). D'après ce qui a transpiré, ils ont tout fait pour aller en sens inverse de La sensibilité lefebvriste et pour le scandaliser (accent sur les choses dépassées, sur les vastes ouvertures à venir etc.). Le profil triomphaliste conciliaire, au bord du fanatisme, des ans 70...

-Il oublie que si "post hoc, propter hoc" peut être faux, "post hoc, non propter hoc" a encore davantage de probabilité d'être faux. Il est absurde de nier que le désastre post conciliaire ait quelque rapport probable avec le concile, d'une facon ou d'une autre qu'il reste a découvrir (esprit du concile, fanatisme conciliaire, évènement conciliaire, par opposition aux textes - qui , e.g. exigent la défense de la vérité et de la doctrine)

-A propos de la grande souffrance de ceux qui ont mis en oeuvre le concile (dont la génération défroquée, bien fait pour sa gueule à mon avis), il oublie que c'est bien leur tour. Bien d'autres, les dépassés et croulants, ont souffert en 60-80 des niaiseries de l'époque.

-Il veut que l'IBP soit de temps en temps forcé à dire la messe Paul VI, dont on reconnait la validité. Je recommande la prudence pour cela: attendre au moins 30 ans. Prenons mon cas: je puis certainement aller à la messe Paul VI (surtout avec latin et orientation) mais je dois subir, pour la forme, et j'ai hate que ca finisse (en tout cas sans latin ni orientation). Est-ce bien souhaitable? Mis à part les abus, il faut considérer le manque de défense contre ces abus, qui est PEUT ETRE inhérent au novus ordo. La situation du novus ordo, sa valeur (au moins comparative) n'est pas claire. S'il est compatible avec une vulgaire messe à gogo cuculissime, je fais le serment de le fuir comme la peste.

-Il traite d'arguties juridiques certaines réticences d'Aulagnier sur l'esprit du concile. Oh que non monsieur. L'esprit du concile est totalement déconsidéré pour moi, tellement on lui fait dire n'importe quoi; il finit, empiriquement, par ETRE n'importe quoi. (ou a tout le moins les mots "esprit du concile"; avec le temps, ils ont fini par me donner la nausée).

- iL AJOUTE que l'IBP ne peut suivre Lefebvre totalement et Vatican II
Ca depend: on peut mettre l'esprit aux poubelles et garder le texte. On peut faire une hermeneutique du texte lefebvriste qui le rende compatible, ou en tout cas qui attenuu au max les pts de rupture, ce que n'ont pas fait les 2 génies belges de 1974.

On dirait qu'il lui faut une grande cérémonie d'abjuration du lefebvrisme. Mais rien à dire sur l'accord avec les luthérien et son "consensus différencié" (qui pourtant pourrait servir de modèle jusqu'a un point).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
article-livre de Bernard Sesboue s.j.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bernard SESBOUË s.j./Frédéric LENOIR
» Père Bernard SESBOUE
» LIVRE de Bernard Werber
» Waterloo, les mensonges par Bernard Coppens
» le grand livre des protections

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemin Faisant... :: Nos forums :: Discussions-
Sauter vers: